Coralie FRASSE SOMBET
Coralie FRASSE SOMBET

end of the WC season 2016/2017 

Je commence par ma grosse déception aux championnats du monde. Ça a été un moment difficile de la saison, avec une fin de mois de Janvier mitigé, où j’ai enchainé les sorties de pistes. J’ai perdu mes moyens, l’enjeu de l’évènement m’a rattrapé avant mon départ et je n’ai pas su apprivoiser mon stress. Je pars les deux pieds dans le même sabot et fais une faute d’intérieur à quelques portes du début. Cette déception a été difficile à encaisser, mais elle a été bénéfique pour me reconstruire.

 

Après avoir marqué que 2 petits points en super g à Crans Montana (mes seuls points de l’année) avec une 29 place, je pars aux Etats Unis avec l’intention de reprendre mes marques en géant et d’oublier ces quelques contreperformances.

Nous partons pour trois semaines. Nous nous entrainons à Squaw Valley quelques jours avant la coupe du monde. Nous ne pouvons, au dernier moment, pas skier sur la piste. Le jour de la course, j’essaye, mais n’arrive pas à me livrer complètement, à prendre des risques pour prendre la vitesse dans les endroits plus pentus. Ce qui me met à la 22ème place. Une course moyenne, mais je ressens presque un soulagement de l’avoir terminée, d’avoir construit quelque chose tout de même et je peux repartir en m’appuyant dessus.

 

Puis, étant 19ème du classement provisoire de la coupe du monde de géant, je suis qualifiée pour la finale qui compte les 25 premières à Aspen, toujours aux Etats Unis. Je fais partie de la team France au team event, un parrallèle par équipe quelques jours avant le géant, nous terminons 3èmes ! C’était une très belle journée avec mon « premier podium » en coupe du monde ! Je me suis servie de ces bons moments pour le géant. Je suis partie plus attaquante, acceptant les risques et la vitesse. Je finis à 9ème place, ce qui est mon meilleur résultat sur les courses individuelles ! Je suis très heureuse de ma fin de saison et de ma façon de skier ce jour-là. Je finis à la 17ème place du classement géant et dans mes objectifs de début de saison !

 

Maintenant je rentre, nous courons les championnats de France à Lelex dans le Jura du 25 au 27 mars ! 

Janvier 2017

Je fais mon premier top 10 à Maribor ! Enfin une course avec deux manches à un bon niveau !

 

J’ai consacré une grosse partie de mon mois de Janvier au Super géant, mais malheureusement sans succès, j’ai du mal à me servir de tout ce que j’ai appris techniquement et mentalement en géant et le transférer en vitesse.

Après avoir eu des problèmes de fixations à Val d’Isère au mois de Décembre, j’arrive à Garmisch Partenkirchen avec une belle énergie positive car la saison dernière cet endroit avait fait basculer ma saison. J’abandonne assez vite, et repars en me disant que j’ai été surprise par le terrain et que je ne m'étais pas assez préparée à l’affronter. En effet, j’ai beaucoup d’appréhension sur la descente, et j’avais décidé de ne pas faire les entrainements. A Cortina, la semaine suivante, je décide de faire les entrainements descente, de skier à fond les parties que je sentais bien et de temporiser un peu sur certaines portions. Malgré le fait d’avoir skier la piste, je passe complétement à côté de mon super g. Je n’ai pas produit un ski efficace, je repars avec beaucoup de regrets et le besoin de me refaire la cerise physiquement et mentalement.

 

En géant, nous sommes allées à Kronplatz ou San Vigilio. Nous avons pu nous entrainer sur la piste pendant deux jours, un peu plus d’une semaine avant la course. Ça a été deux jours très compliqués pour moi, j’étais loin en temps et je n’arrivais pas à skier correctement. Il a fallu passer outre, se dire que les difficultés font parties du jeu et accepter ces moments moins agréables. Garder la confiance en soi, continuer à travailler sans tout remettre en question. J’ai décidé de rester neutre face à cette piste exigeante et de faire le maximum de ce que j’étais capable de faire. Le jour de la course, en partant 24, je suis en tête au deuxième inter ! Mais malheureusement, je n’ai pas la bonne trajectoire ni la bonne intention technique sur une banane qui tournait et je chute à la moitié de la première manche. Je repars avec beaucoup de sensations positives et convaincue sur le fait que je peux aller très vite.

 

Maintenant nous sommes en préparation pour les mondiaux, en stage à Veysonnaz en Suisse, je continue à travailler, la régularité et la justesse technique pour me et vous faire rêver à Saint Moritz lors du géant ! 

Le point de fin d'année 2016

Je suis désolée de ne rien avoir publié depuis Solden…

Après 5 géants déjà couru cet hiver je dirai que j’ai bien commencé ma saison. Je grappille des places au classement général de la discipline à chaque course avec beaucoup de plaisir. Solden était mon meilleur résultat en coupe du monde et finalement la seule course où je fais deux manches pleines à mon meilleur ski. Ma régularité au plus haut de mon niveau me fait encore défaut.

Je finis 13ème à Sestrière et 11ème hier (28 décembre) à Semmering avec à chaque fois une grosse remontée en deuxième manche.

J’ai beaucoup appris en ce début de saison sur moi-même, et j’essaye jour après jour de trouver les réglages qui font que ma tête (mon inconscient comme dirait certains) se sente en sécurité et produise le meilleur ski possible dès le premier virage, le premier jour de ski sur une nouvelle piste ou une nouvelle neige (plus glacée ou moins glacée). Le ski alpin est un sport d’adaptation car toutes les journées sont différentes et il est encore difficile pour moi de skier efficacement et vite dès le début.

 

« Tes rêves sont justes un peu plus loin que tes peurs »

 

Lors de ma dernière manche à Semmering, j’ai réussi à dominer mes peurs. Elles ont le plus souvent inconscientes. Prendre le risque de commencer un virage, résister à la force centrifuge et accepter l’inconnu (la direction où le ski nous mène) avec confiance et certitude. C’est l’élément principal sur lequel je compte travailler car je pense qu’il fait gagner beaucoup de temps dans les changements de pentes ou quand la piste tourne.

 

Pour l’année prochaine J il va me falloir skier vite sur deux manches ! Travailler la régularité et la prise de risque (sans faire n’importe quoi bien évidement).

 

Nous sommes actuellement arrivées à Maribor, où nous avons la chance de skier deux jours sur la piste de course.

 

Bon hiver à tous, vivement qu’il neige dans nos belles montagnes françaises ! 

Solden 2016 

Solden et son public toujours aussi nombreux et aussi généreux dans son soutien, c'est une ambiance au top et un honneur de faire partir des festivités. 

 

J'ai franchi un cap cette année en me rendant actrice de l'événement et non spectatrice comme j'ai pu l'être les saisons précédentes.

 

Ce fût un grand travail sur moi que de reconnaitre que j'avais ma place dans le cirque blanc et que je pouvais comme toutes les grandes de ce sport, faire de grandes choses. 

 

Je termine 11ème de cette course, mon meilleur résultat en coupe du monde et mon premier dossard dans les 30 mondiales ! Ce fût une magnifique journée !

 

 

Pour la suite, je me prépare durement pour le prochain géant de Killington aux Etats Unis ! Nous partirons mercredi 16 Novembre pour une petite semaine d'entrainement sur les neiges américaines avant de prendre le départ de cette seconde course, avec autant d'envie si ce n'est plus ! 

 

J-7 avant Solden 2016 !

L’ouverture de la saison coupe du monde s’approche à grand pas ! Plus que quelques jours d’entrainements !

 

 

La saison passée a été riche d'expériences en coupe du monde, j'ai pu réaliser toutes les coupes du monde de géant et quasiment toutes celles de super géant. J'ai connu des moments de doutes et des moments de joies.

 

J'ai pu intégrer les équipes de France A de ski alpin ce printemps !

Nous avons bénéficié d'un nouveau préparateur physique d'expérience qui nous a fait beaucoup travailler cet été, je me sens plus forte physiquement que les autres saisons.

Nous avons été 3 stages aux 2 alpes au mois de Juillet après 4 semaines intensives de préparations physiques. Le ski aux 2 alpes est surtout basé sur la reprise de sensations, et le fait d'intégrer le nouveau projet technique. 

 

Nous avons été 4 jours en Aout à Saas fé en Suisse pour commencer à skier sur des pistes plus difficiles techniquement, avec des changements de rythmes. 

 

Puis, comme tous les ans au mois de Septembre, nous nous sommes envolés pour l'Argentine, à Ushuaia, où nous avons passé trois semaines intenses de ski. Nous avons eu de très bonnes conditions avec de nombreux jours de neige dure. Nous allons là-bas, car les pistes sont très variées, on trouve tous les profils (du plat, des plongés dans le mur, des murs, des transitions mur/plat, et des pistes vallonnées…). La station est à 500mètres d'altitude ce qui nous permet d'enchaîner des manches longues sans trop de fatigue. Mon stage a été bon, j'ai la chance de m'entrainer chaque jour avec des filles qui ont déjà fait des podiums en coupe du monde. Je m'approche de leur temps à l'entrainement ce qui me conforte dans le travail que j'ai réalisé.

 

J’ai vraiment hâte de reprendre la compétition et de comparer notre niveau aux autres filles du circuit !

 

Suivez nous nombreux à Solden pour le premier géant de la saison !!

Ma galerie photo est mise à jour ! 

Vice championne de France de Super géant

Jasna 2016

Après plus d'un mois sans coupe du monde de géant, je pars pour Jasna. J'ai trois jours d'entraînement pour me remettre en selle dans ma discipline forte, ou du moins en apparence, car mais meilleurs résultats ont été fait en super géant !  J'avais fait une grosse préparation cet été avec de bons chronos et de bonnes sensations mais il a été difficile de retrouver un ski efficace. Je ne le suis littéralement plus ! Je finis cinq et huitième des coupes d'Europe en Bulgarie en ayant pour ambition la victoire (ou au moins une 2eme place derrière l'indétrônable BRUNNER). Je donne à toute l'énergie que ma tête et mon corps peuvent donner mais rien n'y fait.

 

Quand je reviens à Jasna, je doute de mes capacités en géant mais je garde en mémoire les bonnes images du super g de Soldeu où j'ai fini à une honorable 26ème place. À moi d'essayer de les transposer en géant. Les conditions d'entraînement ne sont pas faciles avec du brouillard et du vent,  mais je trouve le mot qui me parle : rasante (sans poils comme dirait mon coach blagueur). Je dois finir mon virage en avançant, sans repartir vers le haut. Quand je pense à ça, je deviens efficace et j'ai moins d'appréhension ! J'ai enfin trouvé le "formule magique" que j'avais perdu depuis un moment !

 

Je fais la course avec les idées claires et eureka, je finis 16ème ! Comme sortie d'un chapeau magique où j'aurai mis les bons ingrédients ! Ce fût tout de même une course très longue où il a fallu combattre avec mon corps pour ne pas finir raide comme une arme.

 

Je suis très satisfaite de mon dernier géant coupe du monde de l'année ! Maintenant rendez vous à Lenzerheide pour le dernier super g ! 

Kandahar - Garmisch Partenkrichen

Que ce super g de Garmisch m'a fait du bien !

 

Après un mois de Janvier laborieux, avec de grosses déceptions aux coupes du monde de Flachau et Maribor en Géant, me voilà de nouveau avec le sourire !

Je me suis retrouvée complètement bloquée, comme tétanisée à Flachau, je n'ai pas réussi à inverser la tendance pendant ma manche. Je suis donc reléguée à une seconde de la qualif ! 
Ce fût a peu près la même chose à Maribor, avec cette fois ci des conditions de neige dantesques. La glace n'a pas tenu à cause de la chaleur, elle cassait et formait de méchants trous ! Conclusion, je me suis faite secouer sans pouvoir m'exprimer et le résultat fût décevant !
Je réalise que mes objectifs de début de saison sont maintenant inaccessibles en géant, je suis, cette fois ci, au bout du rouleau...

 


Quand mon entraineur m'annonce que je vais participer au super g de Garmisch la semaine suivante, ça me requinque. Il me faut trouver la raison pour laquelle je n'arrive pas à skier en course! 
Je travaille sur ma respiration, sur la façon dont j'aborde la course etc.

Finalement, calme déterminée concentrée et agressive sont les adjectives avec lesquels je peux résumer mon état d'esprit à Garmisch. Ce qui me vaut, du bon ski et une 18ème place ! 
Enfin un résultat qui va me donner confiance dans le travail que j'ai réalisé sur moi même cette dernière semaine ! 


Maintenant direction la Bulgarie pour aller gagner ces coupes d'Europe de géant !!

LIENZ 2015

L'année 2015 se termine bien avec mon meilleur résultat en coupe du monde, je ne suis pas encore dans le top 20 mais je m'en rapproche. Après une grosse déception à Courchevel, j'ai changé d'état d'esprit. Je voulais tellement être juste techniquement que j'en avais inconsciemment oublié de chercher la vitesse. J'ai donc laissé les pensées techniques pour l'entrainement, et j'ai simplement cherch à aller vite en engageant un maximum !

 

Je vais maintenant faire des coupes d'Europe à Zinal le 4 et 5 Janvier puis je pars pour Altenmarkt pour mon premier départ coupe du monde de super g !

 

Bonnes fêtes de fin d'année à tous

Bonne et heureuse année 2016 !

 

Are 2015

zoom agence

Me voilà arrivée dans le Nord en ce début du mois de décembre 2015.

 

Je passe d’abord par Trysil en Norvège pour l’ouverture de la coupe d’Europe de géant, une course pour me mettre en confiance, skier la neige artificielle du nord mais surtout pour me qualifier pour Are (prochaine coupe du monde de géant).

Ici, il fait nuit quasiment toute la journée ou du moins très sombre. On ne peut pas skier avant le jour de la course, donc je m’adapte comme je peux au manque de lumière et à la neige, dès le matin de la course, en libre, au bord du tracé. [Le manque de neige n’est pas propre à la France..]

Je finis tout de même 4ème de la course avec une bonne deuxième manche. Je gagne donc ma place pour Are en Suède.

 

Nous nous envolons le lendemain, avec les qualifiés, vers Trondheim, à deux heures de routes de Are. Nous arrivons trois jours avant la course, assez pour faire un peu d’entrainement sur la piste d’échauffement et quelques séances de sport pour être bien en forme le jour J.

 

Nous partons du départ de réserve à cause du vent, ce qui fait un géant plutôt court pas le droit à l’erreur. La piste est vallonnée, l’injecté a bien pris (la neige est dure mais bien accrochante). Je réalise le 28ème temps de la première manche. Enfin une qualification en 2ème ! Je fais un beau haut de 2ème manche avec le 5ème temps à 30 secondes de courses, mais finis seulement 25ème.

Je suis plutôt satisfaite de ce premier résultat, mais je ne dois pas me protéger sur une seule courbe si je veux gravir des places. Je pars donc déterminée à faire de belles choses sur la prochaine à la maison !!

 

Venez nombreux à Courchevel dimanche prochain ! (20 décembre) 

Solden 2015

zoom agence

L'hiver 2015/2016 a débuté à Solden.

 

Nous avons eu cette année une préparation plus appliquée, avec un projet technique clair et précis qui découle de ce que met en place Anna Fenninger sur les skis. (La reine de la coupe du monde et du géant). Pour les connaisseurs, j'essaye de skier sans temps mort, en utilisant le cintre de mon ski jusqu'au point de déclenchement du virage suivant. Le renvoi qu'il me donne m'aide à trouver l'élan nécessaire pour empiler mon bassin "en urgence" au dessus de mon nouveau ski extérieur et être efficace tout de suite. Quand j'élève mon niveau d'engagement tout en étant rigoureuse sur ce point technique et notamment sur la qualité de mes reprises d'appuis, je sais que je peux aller très vite.

 

Nous avons entamé nos entrainements sur le glacier de Tignes, comme à notre habitude. J'ai malheureusement chuté une semaine avant Solen et me suit tordue le pouce, plus précisément l'articulation trapézo-métacarpienne. Je pense que ma chute est due à un manque de rigueur sur la reprise d'appuis avec la vitesse, je suis tombée sur l'intérieur et rentrée dans la porte suivante. Mon pouce se luxait, il a donc fallu aller voir le chirurgien qui m'a conseillé de me mettre une broche afin de bloquer l'articulation pour que les ligaments se reforment correctement. Je décide de faire cette opération pour ne pas avoir de séquelles plus tard. Le mercredi, trois jours avant Solden, me voilà donc à la clinique. Le soir, je me fais emmener directement à Solden, avec un plâtre jusqu'au milieu de l'avant bras. 

 

Le vendredi, jour du ski libre, je teste ma prise au bâton, et mon engagement sur "le frigo", la piste d'entrainement. Ca me gêne pour faire du schuss mais je décide de faire la course tout de même. La piste est glacée et tape un peu les skis quand on l'a descend en libre, c'est toujours impressionnant et difficile de tailler des courbes dans ce grand mur. Il ne faut pas que je pense à mon pouce et que je skie vite le lendemain..

 

Au départ, je suis stressée, je me dis que ça va être le combat et qu'il va falloir se battre. Je me pose des questions sur les sensations que va me donner cette piste que je n'ai encore pas skier jusqu'en bas. La stratégie est une grosse mise en action sur le plat, ne pas se faire descendre dans le mur, et surtout faire une grosse transition mur/plat pour prendre la vitesse. 

Résultat des courses, je me place 31ème.. Les sensations n'étaient franchement pas dégueulasses, ma transition mur/plat plutôt bonne avec une 8ème place à cet intermédiaire, mais j'ai péché dans le mur et sur la mise en action. Je repars en me disant que mon plâtre m'a couté ma place dans les 30 largement mais que j'ai bien fait d'essayer de me battre avec les armes du jour. 

 

La prochaine est à Aspen, cette fois-ci avec une attèle qui ne m'empêchera pas de me mettre en schuss ni de pousser au départ. Je retourne au boulot avec la conviction que j'ai bossé dans le bon sens cet été et que je dois poursuivre. 

Nouvelles au retour d'Ushuaia

Bonjour à tous,

 

Il était temps que je redonne des nouvelles. Je viens de rentrer d’Ushuaia où nous avons eu des conditions difficiles avec beaucoup de neiges. Mais nous avons pu tout de même travailler techniquement et gagner de la confiance pour la saison à venir. J’ai fait deux courses en géant dont une South American Cup que j’ai remporté avec 6 points à la clé. Ils vont être très utiles pour avoir un meilleur dossard en coupe du monde.

 

                Mon été a été bon, malgré une opération des ligaments de la cheville gauche et plus d’un mois et demi d’immobilisation. J’ai eu le droit de recommencer la préparation physique avec les blessés et Olivier PEDRON, toujours très pointilleux. J’ai pu reprendre le ski à la fin Juillet afin d’enchainer de bonnes journées avant l’hémisphère Sud.

 

                Aujourd’hui, la cheville va bien, nous reprenons l’entrainement physique par un petit stage à l’INSEP (à Paris) avec Nicolas CABARET (mon nouveau préparateur). Puis nous monterons comme le veut la tradition à Tignes pour quelques journées de préparation avant Solden. Je vais devoir faire des qualifications avec les autres françaises pour prétendre y courir. 

A l'année prochaine !

Je finis la saison en beauté avec une 4ème place au Championnat de France de Super G et une victoire sur la dernière course (en SG également) !! Maintenant je peux partir ma reposer tranquillement avant de remonter sur les planches pour de nouvelles sensations dans quelques mois !

Championnat de France à Serre Chevalier

   Un podium au championnat de France de Géant qui conclue ma saison de façon positive ! Maintenant retour "à la maison" pour les fis de fin de saison où je vais essayer de baisser mes points ! On aura deux géants à Villard de Lans et deux slalom à Prapoutel ! Je vais aussi monter à Tignes faire le super géant des championnats de France qui a été annulé à Serre Chevalier. 

 

Merci à tous d'être venue un peu sur mon site, je vous souhaite un beau printemps ! 

 

 

Première qualification - Mars 2015

Me voilà de retour d’Are en Suède, la dernière coupe du monde pour moi et enfin une qualification en deuxième manche !

Le géant était prévu le soir, il faisait très chaud l’après-midi. La neige était très molle pendant la reconnaissance ! Les organisateurs ont dû beaucoup saler pour espérer qu’elle durcisse. Le mur de départ était tout de suite beaucoup moins impressionnant qu’au mois de Décembre sur la glace !

Après avoir analysé les vidéos de la course précédente au même endroit, je me suis efforcée pendant ma descente à prolonger loin mon geste en avançant le bassin et sans être trop verticale. Qui dit verticalité dit perte de contact, et la perte de contact entraine un manque d’efficacité. Ca a payé car je réalise le 26ème temps de la première manche.

Le plaisir était là en deuxième manche, malgré le petit stress de la première qualification ! Ainsi je finis ma saison en coupe du monde sur une bonne note (25ème place). Je peux rentrer chez moi avec le sourire !

Février 2015

Sur la photo, un podium avec les copines (Marion BERTRAND et Taina BARIOZ) qui redonne le sourire lors des finales coupe d’Europe de Géant à Monte Pora en Italie.

 

La deuxième manche de Maribor me tendait les bras, j’ai réalisé le 6ème temps intermédiaire sur la partie haute, et une faute dans la seconde partie me coute énormément dont la qualification. Je rentre frustrée mais avec la conviction que je suis dans le coup pour jouer cette fameuse deuxième manche.

 

Maintenant je retourne en préparation physique pour être en forme pour la fin de saison. Après un petit peu d’entrainement, je monte en Suède pour ma dernière coupe du monde de l’année. 

Janvier 2015

Salut à tous,

 

Les coupes d'Europe de Saint Moritz, à mon grand regret, ont été annulées à cause du mauvais temps.. Je suis donc restée en technique avec trois coupes d'Europe à Zell am see en Autriche. Je ne réalise qu'une 9ème place le deuxième jour de géant. Je repars assez frustrée.

 

 

Malheureusement je ne serai pas aux championnats du monde à Vail, mais je continue à travailler dur à l'entrainement et sur certaines courses fis car il me reste deux belles coupes du monde au programme. 

 

Nous allons nous entrainer à San Candido en fin de semaine, puis il y aura un géant et un slalom coupe d'Europe. Encore de belles occasions de briller ! 

avec Estelle ALPHAND et Marion BERTRAND

   

        L’année 2014 s’est terminée sur une jolie chute à la coupe du monde de géant de Kühtai. J’étais partie avec beaucoup d’envie, peut-être un peu trop, ce qui m’a éjectée à la première bosse du tracé.

        Pour 2015, je dois essayer de poser un peu plus mon ski afin de rejoindre plus souvent l’arrivée ! Je sais je suis capable d’aller très vite, il va falloir concrétiser par de bons résultats. Je suis donc retournée en fis (à la Plagne) et en coupe d’Europe (à Zinal). Ces courses sans pression m’ont fait beaucoup de bien, cela fait toujours plaisir de prendre le départ des courses en sachant qu’on a le niveau de gagner. J’ai gagné la deuxième course de la Plagne, et je fais 7ème à Zinal en partant 35 ce qui est plutôt pas mal. C’est toujours un plaisir de retourner à Zinal dans l’Anniviers Suisse, où les pistes sont toujours excellentes à skier et les gens très sympathiques.

       Le deuxième jour, je réalise le 2ème temps de la première manche du géant en partant 28, malheureusement je chute dans le deuxième parcours. Je sais que le ski est là mais il n’est pas encore constant.

 

Je me repose et repars demain à Saint Moritz pour faire un peu de super géant et de descente. Je suis très excitée de prendre un peu de vitesse ! Bonne glisse à tous !

 

ARE Décembre 2014

Les conditions d'enneigements sont catastrophiques en France donc nous voilà contraint de monter dans le Nord en Suède pour la prochaine course sur le cirque blanc. A Are, ils n'ont pas de neiges mais au moins un peu de froid pour faire cracher les canons. C'est un magnifique endroit, avec malheureusement peu de lumière en cette saison. La piste surplombe un grand lac gelé, alors les consignes sont : on met le ski en direction du lac !

 

La piste était injectée grâce à une barre donc en définitive, plutôt très glacée. Moi, je n'aime pas vraiment la glace, elle m'impressionne toujours beaucoup. <br> On commence la course par un mur de 6 portes qui mène ensuite dans un dévers très prononcé sur 2-3 portes et finit par un certain nombre de roller. Le mur de départ et l'entrée dans le dévers conditonnent la vitesse que l'on a à la fin du parcours et je crois que c'est cette prise de vitesse qui m'a manquée.

 

Je me suis battue avec la glace en essayant de mettre de l'energie jusqu'en bas. Mais mes sensations n'ont pas été en accord avec ce que j'ai produit, j'avais l'intention d'être attaquante et agressive mais j'ai donnée l'impression d'être un peu bloquée. Bref, c'est frustant, je finis encore à une 37ème place.

 

Maintenant, retour en préparation physique et à l'entrainement pour préparer la prochaine qui devrait se faire à Semmering (s'ils ont de la neige..). Le ski est là, patience et longeur de temps font plus que force ni que rage. Apprendre et trouver des solutions.

USA 2014

Nous voilà débarqués aux Etats Unis, avec ses grosses voitures, ses grands axes de circulation et ses belles montagnes rocheuses. Arrivés en avion à Denver, le paysage est atrocement plat, je me demande où débutent les montagnes, mais les voilà au loin, telles des monstres coupant le paysage.

Après 2 heures de route, nous arrivons enfin à Copper Mountain, à 2900mètres d'altitude, où nous logeons. Nous nous entrainons à Vail une dixaine de jours afin de préparer le géant d'ASPEN (samedi prochain le 29 Novembre).

Les conditions de neige sont exellentes et le temps est clément.

Je profite d'enchainer les courbes pour être plus performante, j'ai même eu l'occasion de faire un peu de super géant !

 

(Sur la photo, la piste d'entrainement de Vail, le manque de neige nous oblige a être très serré une piste pour quasiment toutes les équipes)

 

La piste de course

Nous avons pris la route pour Aspen aujourd'hui (jeudi), après trois jours de tempêtes de neige à Copper Mountain ! (En France, on aimerait qu'il en tombe, ici ça suffit !)

Nous avons juste 2 heures de route environ, dans la voiture je regarde le paysage avec beaucoup d'admiration pour mon premier voyage vers Aspen. Je suis émerveillée par la puissance du fleuve Colorado et de la beauté des gorges qu'il a creusé. La roche rouge des falaises me fait penser à ce que l'on peut trouver bien plus en aval du fleuve, le Grand Canyon. J'ai eu la chance de pouvoir le visiter étant plus jeune.

Le soleil est revenu, il fait un temps magnifique.

 

J'ai hâte de monter sur les skis pour prouver de quoi je suis capable en course apres si longtemps sans rejoindre l'arrivée. En effet je sors à Solden qui était ma première course depuis le printemps 2013 (j'ai passé un hiver sans course à cause de ma blessure au genou). Demain, il y a le libre, j'ai hâte de skier la neige pour voir ce qui nous attend !

Je suis excitée mais j'essaye de ne pas trop me focaliser sur la course aujourd'hui car il est trop tôt.

 

Solden c'est fini pour cette année, pour moi ça a été une grosse déception. Je suis partie à la faute assez vite et j'ai l'impression que je n'ai pas pu mettre en place lors de la course tout ce que j'ai travaillé à l'entrainement cet été. Mais c'est le jeu, j'ai joué, j'ai perdu.

 

En tout cas, comme prévu, les fans club étaient là et ça nous fait très chaud au coeur de voir tous ces français qui viennent de loin et qui se passionnent pour le ski.

 

Maintenant, je vais repartir à l'entrainement pour être prête à en découdre aux prochaines courses.

 

Solden 2014

Deux ans après ma première coupe du monde, je retourne à Solden sur le glacier Autrichien pour l'ouverture de la saison. Mes bons chronos à l'entrainement à Tignes m'ont permis de décrocher ma qualification !  

Je suis pleine d'émotions et d'ambitions pour le nouvel hiver qui arrive !

 

Cette année, le glacier risque d'être moins enneigé mais qu'importe l'ambiance sera au rendez vous !

BIENVENUE SUR

MON NOUVEAU SITE !

[photo by Zoom Agence]

25/09/2014

Salut à tous !

Bienvenue sur mon site !

 

Vous pourrez suivre ici mes actualités, mes résultats et mes émotions tout au long de l'année.

 

Après une saison blanche sans competition, j'ai hâte de reprendre le portillon de départ et tout donner sur les skis !

Pour me suivre :

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Coralie Frasse Sombet